André Comte-Sponville

A propos d’André Comte-Sponville

Né le 12 mars 1952 à Paris, dans une famille déchirée, André Comte-Sponville s’est « découvert peu doué pour la vie, peu porté au bonheur, davantage doué pour l’angoisse, la mélancolie : raison pour laquelle j’ai besoin de philosopher. » Agrégé de philosophie en 1975, André Comte-Sponville enseigne à partir de 1976 la philosophie. Il a été membre du Comité consultatif national d’éthique de 2008 à 2016. Traduit en 24 langues et a vendu plus de à 300 000 exemplaires (hors poche) sur un seul de ses livres : Petit Traité des grandes vertus.

Interview d'André Comte-Sponville

"Dictionnaire amoureux de Montaigne" (Plon)

Interview de André Comte-Sponville,
en partenariat avec le Salon du Livre de Genève,
pour son ouvrage "Dictionnaire amoureux de Montaigne" aux éditions Plon

POUR COMMANDER L'OUVRAGE :

Vous pouvez commander le livre "Dictionnaire amoureux de Montaigne" et les derniers ouvrages d'André Comte-Sponville dans toutes les bonnes librairies et ici :

A PROPOS DU LIVRE : « Dictionnaire amoureux de Montaigne»

Sans doute le livre le plus éclairant sur Montaigne depuis... Montaigne, et un chef-d'œuvre d'André Comte-Sponville. Il nous fait redécouvrir Montaigne, écrivain de génie, talentueux philosophe et humain d'exception.

EAN : 9782259277891
656 pages
Éditeur : PLON (03/09/2020)

Né le 12 mars 1952 à Paris, dans une famille déchirée, André Comte-Sponville s'est « découvert peu doué pour la vie, peu porté au bonheur, davantage doué pour l’angoisse, la mélancolie : raison pour laquelle j’ai besoin de philosopher. »
Agrégé de philosophie en 1975, André Comte-Sponville enseigne à partir de 1976 la philosophie. Il a été membre du Comité consultatif national d'éthique de 2008 à 2016.
Traduit en 24 langues et a vendu plus de à 300 000 exemplaires (hors poche) sur un seul de ses livres : Petit Traité des grandes vertus.

REMERCIEMENTS :

  • André Comte-Sponville
  • Editions Plon
  • Casino de Morges : Monsieur et Madame Pontet, Co-Direction du Casino de Morges Restaurant
  • Brasserie "Casino de Morges" - Place du Casino 4 - 1110 Morges
  • Le Club du Livre @clublivreswiss Manuela Nathan @Manuela.nathan , Aurelie Garcia @aurelieautheatre , Williams Mourier @wm production son image web, Michael Bouvard @Michael_Bouvard
  • Interview de l'Auteur : Manuela Nathan
  • Prod/Post-prod Interview de l'Auteur : Aurélie Garcia, Reportage Suisse Romande
  • Autre partenaire : Valeur Suisse Institut
André Comte-Sponville - Dictionnaire Amoureux de Montaigne - éditions Plon

"Dictionnaire Amoureux de Montaigne"

André Comte-Sponville, Editions Plon

Au sujet d’André Comte-Sponville

Au sortir d’une enfance « plutôt malheureuse » passée rue Ledion à Paris 14e, « dans une famille déchirée, avec un père très méprisant, une mère aimante mais dépressive », André Comte-Sponville s’est « découvert peu doué pour la vie, peu porté au bonheur, davantage doué pour l’angoisse, la mélancolie : raison pour laquelle j’ai besoin de philosopher. »

Marqué par Mai 68, qui est l’occasion pour lui de s’affirmer contre son père, c’est à dix-sept ans, en classe de terminale, qu’il rencontre l’athéisme en la personne de son professeur Pierre Hervé, figure de la Résistance qui initie ses élèves à la phénoménologie de Maurice Merleau-Ponty et de Jean-Paul Sartre. Ses écrits, encore brouillons, deviennent prolixes et philosophiques : « J’ai lu Céline et Proust vers dix-huit dix-neuf ans, j’ai vu d’évidence que je ne ferais jamais aussi bien. Alors qu’en philosophie, quitte à paraître immodeste, je n’ai pas été écrasé d’admiration pour les contemporains. Je me suis mis au travail avec la volonté de faire une œuvre. »

Agrégé de philosophie en 1975, André Comte-Sponville enseigne à partir de 1976 la philosophie aux classes de terminale, effectue une année de stage au lycée Adolphe-Chérioux de Vitry-sur-Seine, puis deux années au lycée Dupleix de Landrecies, dans le Nord, et deux au lycée Joseph Fourier d’Auxerre. Le 23 décembre 1978, il épouse l’agrégée et poétesse Maximine Lagier, dont il aura trois fils. En 1980, il pétitionne contre l’invasion de l’Afghanistan par l’URSS et ne renouvelle pas son adhésion à un PCF déliquescent. En 1981, sa fille et premier enfant, âgée de six semaines, décède d’une méningite foudroyante.

En 1995, son septième livre, Petit Traité des grandes vertus, est un succès, vendu en France à 300 000 exemplaires (hors poche) et traduit en vingt quatre langues. Désormais célèbre, il s’en trouve définitivement libéré des contraintes financières6. Trois ans plus tard, la direction du CHSPM revient à Jean Salem, resté marxiste. À l’âge de quarante-six ans, André Comte-Sponville clôt quatorze années d’enseignement universitaire pour se consacrer à l’écriture et à des conférences données en dehors de l’alma mater.

Ses philosophes de prédilection sont Épicure, les stoïciens, Montaigne et Spinoza. Parmi les contemporains, il se sent surtout proche de Claude Lévi-Strauss, Marcel Conche et Clément Rosset, en Occident, et de Swami Prajnanpad et Krishnamurt en Orient.

André Comte-Sponville tente de rapprocher les réponses des philosophes traditionnels des questions d’aujourd’hui. « Comment vivre ? », « Comment être heureux ? », « La vie a-t-elle un sens ? », « Comment trouver la sagesse sans se soumettre aux religions ? », « Comment être libre ? », « La vertu est-elle encore possible ? », « Jusqu’où va la tolérance ? ».

Bibliographie d’André Comte-Sponville

Oeuvre

  • Traités de sagesse
  • Traité du désespoir et de la béatitude Tome 1,
  • Le mythe d’Icare, 1984. Tome 2, Vivre, 1988.
  • Une éducation philosophique 1989.
  • L’Amour la solitude, Paroles d’Aube 1992.
  • Petit Traité des grandes vertus 1995.
  • L’Être-temps, 1999.
  • Le Gai Désespoir, Alice Éditions, Liège, 1999.
  • Chardin ou La matière heureuse, Adam Biro, 1999.
  • Le Bonheur, désespérément, Pleins Feux, 2000.
  • La Vie humaine, Hermann, 2005.
  • Le Sexe ni la mort. Trois essais sur l’amour et la sexualité, Albin Michel, 2012.
  • Du tragique au matérialisme (et retour), 2015.

Propos

  • Impromptus, 1996.
  • Douze articles écrits.
  • Le Goût de vivre et cent autres propos, Albin Michel, 2010.
  • L’Inconsolable et autres impromptus, 2018.
  • Contre la peur, et cent autres propos, Albin Michel
  • Recueil de chroniques publiées dans diverses revues.

Aphorisme

  • Du corps, 2009.

Etudes éthiques

  • Valeur et vérité. Études cyniques,1994.
  • Le capitalisme est-il moral ?, Albin Michel, 2004.
  • L’Esprit de l’athéisme. Introduction à une spiritualité sans Dieu, Albin Michel, 2006.

Essais à partir de philosophes

  • « Je ne suis pas philosophe » : Montaigne et la philosophie, Honoré Champion, 1993.
  • Camus, de l’absurde à l’amour (en collaboration), Paroles d’Aube, 1995.
  • Le Miel et l’Absinthe. Poésie et philosophie chez Lucrèce, Hermann, 2008.
  • Lucrèce, poète et philosophe, La Renaissance du Livre, 2001.
  • Dictionnaire amoureux de Montaigne, Plon, 2020.

Ouvrages didactiques

  • De l’autre côté du désespoir. Introduction à la pensée de Svâmi Prajnânpad, Jean-Louis Accarias L’Originel, 1997.
  • Présentations de la philosophie, Albin Michel, 2000.
  • Dictionnaire philosophique, 2001. Deuxième édition en 2013
  • La Philosophie, coll. « Que sais-je ? », 2005.

Contribution à des ouvrages collectifs

  • Pourquoi nous ne sommes pas nietzschéens
  • A-t-on encore besoin d’une religion ?
  • La plus belle histoire du bonheur
  • Aimer désespérément
  • Le Management relationnel : Manager et Managé sont dans un bateau…
  • Écologie et Spiritualité
  • Regards sur le sport
  • Arsène Lupin, gentilhomme philosopheur, L’Aiguille Preuve, 1995.
  • La Sagesse des Modernes, Robert Laffont, 1998.

Distinctions et récompenses

  • 1996 : Prix La Bruyère de l’Académie française pour son livre Petit Traité des grandes vertus.
  • 1996 : chevalier de la Légion d’honneur.
  • Doctorat honoris causa de l’université de Mons-Hainaut, en Belgique.